Association pour un vote vérifié par les électeurs à Aulnay-sous-Bois

16 décembre 2008 : Seule l’ancienne majorité semble regretter cette opacité tant de fois dénoncée

mardi 16 décembre 2008 par Hervé Suaudeau

Communiqué de presse

Fin du vote électronique à Aulnay-sous-Bois : Seuls l’ancien maire et son équipe semblent regretter cette opacité tant de fois dénoncée

Au dernier conseil municipal et sur le site web de son association, l’ancienne majorité semble avoir oublié les graves problèmes d’opacité des machines de vote électronique qu’elle avait elle-même imposées à Aulnay-sous-Bois. Au lieu de faire profil bas, elle insiste sur le gâchis de devoir se débarrasser de 40 machines dont le déploiement avait pourtant été stoppé par le ministère de l’intérieur, ce qui est vu comme un arrêt de mort [1]. L’erreur que veut faire oublier la majorité n’est elle pas d’avoir acheté 200 000 € de machines comme de simples calculettes sans même obtenir l’accord préalable du conseil municipal ? Alors, qui est le véritable responsable de ce gâchis ?

Ce qui est le plus révoltant est que l’ancien maire et son équipe semblent n’avoir tirés aucune leçon de leurs errements et de l’utilisation du vote électronique qui a salit aux yeux de beaucoup l’image de notre ville jusque dans les médias nationaux.

Nous avons longuement hésité à vouloir rappeler ce qui a entaché l’image de notre commune et ce que beaucoup de démocrates aulnaysiens portent comme une blessure. Mais compte tenu de la puissance des lobbies idéologiques et industriels, de ce retour en force de ceux que nous appelons "techno oui-oui" dont la mémoire volontairement courte exprime à nos yeux un mépris des libertés individuelles, nous n’avons pas d’autre choix que de faire ce rappel chronologique :


- 06/07 : Notre association obtient en 2007 la levée du huis-clos imposé sur les opérations de mise sous scellés qui étaient faites dans le secret des locaux municipaux hors du regard des citoyens [2]
- 06/07 : Notre association a visé que les machines en place ne respectaient pas de nombreuses dispositions légales et ne correspondaient pas au certificat de conformité (et étaient donc du matériel de vote illégal [3])
- 06/07 : Lors de la législative, les tickets des machines révélaient des opérations suspectes car effectuées de manière répétitive, sans justification. [4]
- 06/07 : Notamment sous notre impulsion, le sénateur maire Philippe Dallier dépose un projet de loi visant à interdire les machines à voter. [5]
- 09/07 : Le sénat émet un avis négatif sur le vote électronique français [6]
- 10/07 : Les machines aulnaysiennes sont discréditées et interdites dans leur propre pays d’origine [7]
- 12/07 : La communauté scientifique nationale se prononce sans ambiguïté à travers l’ASTI contre le vote électronique [8]
- 12/07 : AulnayCitoyen, jamais reçue par l’ancienne municipalité d’Aulnay-sous-Bois, est reçue au ministère de l’intérieur [9]
- 01/08 : La ville d’Aulnay-sous-Bois est ensuite fortement « encouragée » à abandonner l’achat qu’elle était sur le point de faire, de 14 nouvelles machine par une une circulaire du ministère qui marque l’arrêt du déploiement du vote électronique en France. De plus, le ministère estime indésirable le vote électronique à la municipale
- 01/08 : Malgré tous ces appels à la vigilance, l’ancienne municipalité se lance dans une incroyable fuite en avant en imposant une fois de plus ce vote opaque et invérifiable pour l’élection municipale [10] alors que le maire est l’un des candidat et qu’elle sait que ces machines sont condamnées.
- 03/08 : Nous avons révélé une grave faille de sécurité : L’ensemble des clés des ordinateurs de vote étaient identiques et certains jeux avaient été "oubliés" [11]
- 03/08 : Quatre ordinateurs de vote ont vu leur scellés arrachés lors du premier tour de l’élection municipale d’Aulnay-sous-Bois. Une plainte contre X avait été déposée. [12]
- 03/08 : Malgré le renforcement des scellés, de nouveaux bris et modifications ont eu lieu lors du second tour de l’élection municipale, or les machines en question n’ont pas été remplacées, n’ont pas subies de tests sérieux et n’ont pas eu leur rapport d’incident imprimés bien que des électeurs aient déclarés avoir vu un fonctionnement anormal.

Tout ceci a jeté la suspicion sur l’ensemble des opérations de vote électroniques d’Aulnay-sous-Bois. Aujourd’hui il est temps de clore ce nouvel épisode peu glorieux de l’histoire électorale de notre ville bien que l’ancienne majorité veuille se mette étrangement à souffrir d’amnésie.

Références

- [1] La circulaire du ministère de l’intérieur du 1er février 2008 permet de montrer que les machines à voter sont destinées à aller à la casse dès la fin de l’année 2008 http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article38#sommaire_5
- [2] 24 juin 2007 : AulnayCitoyen a mis à l’épreuve les engagements du maire pour assister à la mise sous scellés http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article16
- [3] 11 juin 2007 : AulnayCitoyen affirme que les machines à voter utilisées à Aulnay-sous-Bois ne sont pas agrées http://www.aulnaycitoyen.org/spip.p...
- [4] 24 juillet 2007 : Le Conseil Constitutionnel ne lève pas la suspicion sur l’élection de M.Gaudron http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article24
- [5] 19 juin 2008 : Philippe Dallier veut interdire les machines à voter http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article20
- [6] Voir l’étude de législation comparée sur le vote électronique faite par le sénat en septembre 2007 et dont la conclusion est claire : « De façon générale, le vote électronique ne paraît pas répondre aux espoirs qu’il a nourris. » http://www.senat.fr/lc/lc176/lc1760.html
- [7] Octobre 2007 : Les pays Bas retirent l’agrément du fabricant national NEDAP, qui occupait la très grande majorité des bureaux de vote du pays http://padawan.info/fr/vote_electronique/le_fabricant_hollandais_dordinateurs_de_vote_nedap_perd_sa_certification_aux_paysbas_.html, plus tard, le 16 mai 2008, les Pays Bas abandonneront définitivement le vote électroniquehttp://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article61
- [8] 20 décembre 2007 : Une fédération de scientifiques français condamne l’immaturité du vote électronique. http://www.ordinateurs-de-vote.org/Communique-du-20-decembre-2007-Une,10360.html
- [9] AulnayCitoyen a été reçu par la commission administrative du ministère de l’intérieur à propos des machines à voter. http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article33
- [10] 11 janvier 2008 : L’élection municipale se fera bel et bien sur ordinateurs de votehttp://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article35
- [11] 7 mars 2008 : AulnayCitoyen révèle que tous les jeux de clés des ordinateurs de vote sont identiques et qu’avec un jeu (dont l’un a été "oublié") il est possible de reconfigurer les machines. http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article47
- [12] 13 mars 2008 : Plainte contre X à Aulnay pour bris de scellé sur machines à voter http://www.aulnaycitoyen.org/spip.php?article47


AulnayCitoyen, ne vous laissez plus voler le contrôle de votre vote
Webcitoyen.com
Recommandé par des Influenceurs
AulnayCitoyen, ne vous laissez plus voler le contrôle de votre vote
Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 33969

Site réalisé avec SPIP 2.1.0 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSNos communiqués de presse   ?

Creative Commons License

P&ampeacute;tition pour le maintien du vote papierActuellement signatures !